Préparatifs
Le voyage de Ïaka
Equipage
Livre de bord        
position
Notre position
Coin des Enfants        
News        
août septembre octobre novembre décembre janvier février mars
Précédent
News
Suivant

Première nav' de nuit par Shirley, 17/01/2013

Nous avons enfin pu quitter Saint Martin à l'occasion d'une accalmie dans la houle de nord est qui rendait la mer dangeureuse, nous nous sommes donc empressés de mettre le cap sur les Iles Vierges Britanniques ou BVI (British Virgin Islands), archipel à environ 90 miles au nord ouest de Saint Martin. Le vent prévu était de 15 noeuds, nous avions donc pris pour hypothèse une vitesse moyenne de 6 noeuds pour Iaka, soit 15 heures de navigation. Nous pensions donc qu'en partant en milieu d'après-midi nous arriverions au petit matin. Ce fut donc mon baptême de navigation nocturne. J'avoue avoir un peu stressé à l'idée de naviguer de nuit, mais tout s'est bien passé. Ce n'est même pas un croissant de lune qui nous a accompagnés en début de nuit, à peine un sourire de lune, mais il suffisait à bien éclairer la mer à babord. A tribord, en revanche, c'était nuit noire et la houle qui arrivait par là était tantôt faible, tantôt plus forte et d'autant plus inquiétante qu'on ne la voit pas venir.

Ce qui est appréciable, c'est le calme. Guillaume a couché les enfants tôt (19h15) tandis que je prenais le premier quart et pendant quelques heures paisibles, j'ai pu admirer les étoiles, puis les lumières des paquebots qui se rapprochaient de moi et poursuivaient leur route en s'éloignant à nouveau.

Lecteur de carte

Les instruments montrent les paquebots (les flèches bleues) qui se rapprochent de Iaka

paquebots en approche

De visu, ça donne ça : 2 paquebots qui passent au loin, bien éclairés

paquebot qui s'éloigne

Le zoom n'est pas terrible, de nuit, sur un bateau qui bouge...

J'ai pensé à mon amie Marie-Laure qui profite de ces moments pour lire ou écrire, mais je n'ai pas pu quitter le poste de barre, trop stressée à l'idée de rater un obstacle. Tour d'horizon toutes les 2 parties de rami sur mon fidèle compagnon iphone...

Guillaume, n'arrivant pas à dormir ni à faire dormir Victoria, est venu me relayer vers 22h30. J'ai réussi à endormir Victoria rapidement, mais j'avoue que les craquements et grincements du bateau ne m'ont pas aidée à trouver le sommeil. Je suis ressortie vers 1h30 et suis restée aux côtés du capitaine car nous avions avancé beaucoup plus vite que prévu, avec une moyenne de 8 noeuds, et notre arrivée allait se faire bien plus tôt que ce que nous pensions... C'est à tâton que nous avons cherché les corps morts annoncés par notre guide près de Spanish Town sur Virgin Gorda, l'île où nous devons faire notre clearance. N'ayant pas trouvé de corps-mort, nous avons jeté l'ancré au milieu des autres bateaux et nous sommes affalés sur notre lit. Les 3 heures 30 de sommeil qui ont suivi étaient les bienvenues...

Précédent
News
Suivant
Le livre d'or HTML charge vos commentaires...
- Mentions légales