Préparatifs
Le voyage de Ïaka
Equipage
Livre de bord        
position
Notre position
Coin des Enfants        
News        
août septembre octobre novembre décembre janvier février mars
Précédent
News
Suivant

Poursuite de la découverte de la Martinique - en bateau, cette fois-ci par Shirley, 30/10/2012

Les mises au point sur Iaka ont été bon train au port du Marin. Le temps pour nous de faire 6 lessives, le gros nettoyage du bateau, le plein d'eau et d'électricité et nous étions prêts à accueillir notre première passagère, Aurélie, venue de Guyane nous rendre visite pour 8 jours. En l'attendant, nous étions allés nous mettre "au frais" au mouillage à Sainte Anne, car nous sommes toujours plus ventilés quand on s'éloigne des ports.

Les filles à l'avant
Vic songeuse
rieurs

A son arrivée, nous avons passé un jour de plus au Marin (mais avec nuit au mouillage, histoire de pouvoir nous baigner tranquilles), puis nous nous sommes mis en route vers "le nord", dans un premier temps la grande anse d'Arlet. Nous y avons pris un corps mort, ceux-ci sont en cours d'installation et ils ne sont pas encore payants, ils le seront à compter du mois de décembre...

grande anse d'Arlet

La grande anse d'Arlet est superbe. Dans notre petite voiture de location, nous avons eu un peu de mal à l'atteindre car la route serpente, monte et descend: c'est raide! Mais en bateau, nous y sommes arrivés après une petite nav' qui nous a fait passer à coté du rocher du Diamant, et dans l'anse, nous avons pu nager avec palmes, masque et tuba et nous rapprocher des rochers qui bordent la gauche de l'anse pour y voir des poissons et des algues. Ce n'est que plus tard, une fois sortis de l'eau, que nous avons vu une tortue. Je suis toujours aussi émerveillée de les voir, même si cette fois ce fut fugace, elle a rapidement replongé.

devant le rocher du Diamant
mère et fille
concours de grimaces

Le lendemain matin nous sommes partis vers Saint Pierre, au pied du Mont Pelé. Lors de l'éruption de 1902, de nombreux navires au mouillage dans ce qui était à l'époque la ville la plus importante ont coulé, et ces épaves demeurent indiquées sur les cartes marines  actuelles comme autant de dangers potentiels. C'est impressionnant de dormir au pied d'un volcan. D'abord parce que les eaux ont une teinte bleu nuit magnifique, sable noir oblige, puis parce que les fonds descendent très vite, à quelques mètre à peine du rivage on a déjà 15 mètres de fond  puis le tombant atteint rapidement les 60 mètres...

Le Mont Pelé vu de Saint Pierre
Nous sur fond de Mont Pelé
Iaka sur fond de Mont Pelé

La plage de sable noir rappelle ses origines volcaniques, et la masse imposante du volcan nous fait sentir le poids de l'histoire. Ca reste un mouillage splendide, dont l'image restera gravée dans nos mémoires (et dans nos albums photos, vu comme nous avons mitraillé le lieu qui s'y prête bien).

Auwélie et les kids à Saint Pierre
l'église de Saint Pierre
Précédent
News
Suivant

Le livre d'or HTML charge vos commentaires...
- Mentions légales