Préparatifs
Le voyage de Ïaka
Equipage
Livre de bord        
position
Notre position
Coin des Enfants        
News        
août septembre octobre novembre décembre janvier février mars
Précédent
News
Suivant

Nous voici à Nevis (pays : Saint Kitts et Nevis) par Shirley, 11/11/2012

La navigation de Montserrat à Nevis se fait en contournant Redonda, une île qui appartient Antigua mais qui se trouve pratiquement à mi-distance entre Nevis et Montserrat. Son histoire est amusante, puisque elle est restée non réclamée longtemps. Les anglais y ont exploité des mines de nickel, sa population maximale a dû atteindre les 100 habitants. Un jour, un irlandais établi sur une des îles voisines s'y est rendu et y a fait sacrer son fils roi de l'île (il avait amené un évèque à cette intention avec lui). Un roi Filipe 1 y a donc "régné", avant de devenir auteur de livres de fiction en Grande-Bretagne. Etrange destinée... Nous sommes passés loin de Redonda, car l'île a l'air peu accueillante, et les cartes n'y montrent aucun abri. Nous avons continué vers Nevis, qui forme, avec Saint Kitts, un pays indépendant depuis 1967.

Redonda

Redonda, austère

Nevis est plus accueillante

Nevis, plus accueillante

comité d'accueil

Pélicans en comité d'accueil

Pas de doute, l'île est d'origine volcanique elle aussi, elle est dominée par l'imposant massif et tout autour, les terres descendent en pente douce vers la mer. La mer y est peu profonde sur un important périmètre, mais à Charlestown, il n'y a pas grandchose à voir dans l'eau. A terre, en revanche, les bâtiments sont superbes: on reconnaît les bâtiments en pierre de faible hauteur qui datent de l'époque coloniale, et qui sont surmontés d'étages en bois, chacun peint dans des  tons colorés et différents.

Le port de Nevis Les maisons ont conservé leurs pierres d'antan Uniformes en ville

Dans l'île, nous ne sommes pas partis faire un grand tour, nous nous sommes contentés de nous promener à pieds dans Charlestown et ses environs directs. L'île est célèbre car l'amiral Nelson, qui mit la France en déroute à Trafalgar, y est venu et s'y est marié avec une Nevissiane, au domaine Montpelier. Le musée Nelson était donc un passage obligé... Ensuite nous avons été voir les sources chaudes: un bassin couvert est aménagé, on peut pateauger dans de l'eau chaude d'origine volcanique mais il faut aimer la chaleur, car l'eau doit bien être à 45°C! Nous en sommes sortis les pieds rougis, et il faisait presque bon de marcher en plein soleil après cela.

Musée Nelson, maquette du Victory

Reproduction du Victory, navire porte-drapeau de Nelson à Trafalgar...

Sources d'eau chaude - brûlante, plutôt!

Hot springs

Hot springs, source d'eau
très, très chaude !

 

Canons couchés Vic n'est pas en reste

Nous avons tenté une escapade à Saint Kitts en bateau. Nous avons mouillé dans une baie bien ventée, Ballast Bay, aux fonds superbes, rocheux et très poissonneux. J'ai eu une grande frayeur quand nous sommes allés nous y baigner, car à peine Guillaume était-il parti en repérage avec palmes, masque et tuba à quelques brasses de nous que j'ai vu dépasser de l'eau plein de choses noires qui s'agitaient non loin de lui... Requins ? Non, raies, 3 ou 4 qui jouaient et faisaient dépasser le bout de leurs ailes hors de l'eau. N'empêche, j'ai eu peur, les enfants aussi. De plus, c'était une journée peu ensoleillée et nous avons vite eu froid. Je vous assure, c'est possible! Nous nous tropicalisons, le retour va être difficile!

Nous avons ensuite tenté d'atteindre la capitale, Basse Terre, mais entre les paquebots au mouillage, les ferrys en approche et la houle qui entrait dans la baie, nous n'avons pas trouvé à nous installer confortablement. Nous sommes donc retournés sur Nevis pour faire notre appro, bien décidés à prendre un ferry pour nous rendre sur Saint Kitts. Demain.

Charlestown, Nevis

Charlestown vue de la mer

vieilles pierres

Charlestown

 

Précédent
News
Suivant
Le livre d'or HTML charge vos commentaires...
- Mentions légales