Préparatifs
Le voyage de Ïaka
Equipage
Livre de bord        
position
Notre position
Coin des Enfants        
News        
août septembre octobre novembre décembre janvier février mars
Précédent
News
Suivant

Retour en Guadeloupe par Shirley, 22/11/2012

Nous avons laissé Montserrat derrière nous et nous sommes dirigés vers Deshaies, au nord-ouest de la Guadeloupe, où nous serons amenés à revenir car nos visiteurs y louent un bungalow dans 15 jours. Pour le moment, c'est pour nous un havre de paix après une traversée qui bouge bien. Ci-dessous une photo de mon premier gâteau "5 noeuds" de vent, avec la mer agitée qui va bien. Pas de malade à bord, nous avions anticipé en donnant aux grands un médicament contre le mal des transports qui s'est avéré très efficace, passés les premiers effets de somnolence.

Gateau "5 noeuds" aux noix de pécan

Deshaies est une baie superbe que j'aurais l'occasion de vous montrer en photos un peu plus tard car mon appareil a fait des siennes à ce moment-là... Nous y avons passé 2 nuits, profitant fe la boulangerie au bout du dinghy dock, du marché avec fruits frais à gogo, du marchand de boudins succulents. Hmmmm...

Nos visiteurs arrivent mardi, et d'ici-là nous avons une bonne cinquantaine de milles nautiques à faire. Nous décidons de couper le trajet avec une première pause au bord de la réserve Cousteau à la pointe Malendure, qui nous donne encore une fois l'occasion de nager en observant des tortues. Cette fois-ci, Jules a également un masque et peut les contempler. Puis nous traçons notre route en nous ménageant une seconde escale d'une nuit aux Saintes. Notre corps-mort à l'ilet Cabrit est au bord de la plage, nous y nageons tous avec plaisir.

les manceniliers sont toxiques
petite murène en chasse près de la berge

Nous partons mouiller devant le Pain de Sucre local pour la nuit (les corps-morts sont payants, le mouillage est gratuit...) et lundi matin, nous prenons la route de la marina de Pointe-à-Pitre. Au programme, comme d'habitude : lessives (x6), remplissage des réservoirs d'eau, ménage, approvisionnement pour être prêts pour l'arrivée tant attendue de nos visiteurs : ma maman et son ami.

Petite fille contente de retrouver sa grand-mère Ti punch de bienvenue

 

Et le matin de leur arrivée sur le ponton, il se produit un phénomène dont on m'avait parlé mais que je n'avais jamais constaté de visu, en dépit des 13 années où je suis venue en vacances d'hiver en Guadeloupe. La Soufrière est visible, sans nuage pour la masquer à notre vue ! Nos amis qui vivent ici appellent cela un "temps de novembre", il paraît que c'est le meilleur mois pour l'ascension du volcan.

Soufrière
Soufrière
Précédent
News
Suivant

Le livre d'or HTML charge vos commentaires...
- Mentions légales